Antoine JUMEL quel est ton parcours ?

Publié le 14/01/2021

Antoine Jumel est référent de la section sportive football du sport-étude de Gacé.

Quel est ton parcours ?

A.J. : En tant que joueur, j’ai commencé à jouer au foot dans mon village à Ifs à côté de Caen jusqu’à l’âge de 14 ans puis j’ai rejoint l’ASPTT Caen. Dans ce club j’ai eu la chance de connaître toutes les équipes de jeunes jusqu’à la Nationale.

A 16 ans je faisais ma première rencontre en DHR en tant que gardien de but. J’ai ensuite joué à La MOS durant 2 années entre 20 et 22 ans jusqu’au niveau Nationale 3.

Puis, ma mutation professionnelle à Gacé m’a poussé à venir jouer dans l’Orne, notamment pendant une année à Alençon.

A la suite de cette première année à Alençon, j’ai décidé de rejoindre mon ami Gilles FOUACHE à Gacé.

Vers 24-25 ans, je suis passé du poste de gardien de but au poste de défenseur gauche jusqu’à 36 ans.

En ce qui concerne le coaching, je suis devenu éducateur à l’âge de 15 ans dans le calvados. J’ai été responsable de la catégorie des poussins de l’ASPTT Caen (aujourd’hui U11) pendant 5 ans et 2 ans des U13 à La MOS près de Caen.

En parallèle, j’étais dans la filière STAPS à l’université pour être professeur d’EPS.

Plus tard j’ai entraîné l’équipe de Gacé en Régionale 2, cette expérience m’a permis de valider mon DES (diplôme d’entraîneur supérieur).

Pourquoi avoir choisi Gacé ?

A.J. : J’ai eu mon concours de prof d’EPS à l’âge de 21 ans. j’ai effectué une année de stage à Caen. Un poste à profil s’est libéré à Gacé, celui de Michel ALATERRE.

Plutôt jeune et motivé, mon profil a plu auprès des conseillers techniques régionaux. Déjà impliqué au niveau du Calvados dans la détection de joueurs, les sélections et dans les formations plus précisément celles des gardiens, j’ai très vite accepté le challenge.

Qu’est-ce qu’un sport-étude ?

A.J. : Une section sport-étude est une structure spécialisée combinant études classiques et sport de haut niveau.

Il faut distinguer deux types de structures : la structure locale qui entraîne les joueurs 2 fois par semaine et la structure départementale qui permet aux enfants de s’entraîner tous les jours.

La structure départementale se compose d’élèves recrutés à 13 ans et qui proviennent des quatre coins du département. Ils viennent chez nous pour vivre leurs deux dernières années de collège.

Chacun y trouve son compte. Les joueurs progressent pour leur club et deviennent plus autonomes. Ils se font aussi des amis et progressent au niveau scolaire. À Gacé, nous sommes vigilants à la réussite tant sportive, scolaire que personnelle.

Quelle est la semaine-type d’un élève en sport étude ?

A.J. : Il a une scolarité tout à fait normale mais il n’a pas de permanence.

Tous les jours sauf le mercredi (compétitions), il s’entraîne de 15h30 à 17H30 avant d’enchaîner sur l’étude du soir hormis pour la journée du vendredi où c’est le matin.

Comment sont choisis les joueurs ?

A.J. : Ils sont sélectionnés sur des tests sportifs organisés en deux fois.

Tout d’abord des tests techniques et athlétiques. Puis un 2ème tour qui prend la forme d’un tournoi afin d’évaluer leur tempérament, leur état d’esprit en compétition.

A la suite de ces tests, nous finissons par deviner sa capacité à progresser, à travailler afin que l’enfant corresponde à cette formation qui est exigeante.

Quelles sont les qualités indispensables pour un jeune qui souhaite vous rejoindre ?

A.J. : Le courage est indispensable, c’est dur à déceler chez le joueur. Ensuite ce qui compte c’est la qualité technique.

Avez-vous des réussites qui sont passées par vos rangs ?

A.J. : La réussite est très subjective.

Nous avons eu des joueurs en équipe de France jeunes.

Nous avons beaucoup de joueurs qui jouent en Nationale.

Une trentaine de joueurs ont signé des licences dans les clubs professionnels, par exemple le petit Rémy Vita qui a signé au Bayern est passé chez nous pendant 2 ans.

Pour l’instant nous n’avons pas de joueurs en Ligue 1, mais nous avons de nombreux joueurs opérant en Régionale et Nationale. C’est une grande satisfaction pour le Sport Etude de Gacé et un signe de réussite.

Avez-vous pour ambition de développer une section féminine ?

A.J. : Pour le moment nous avons seulement un atelier foot. Nous aimerions ouvrir une section pour les filles ; à ce sujet, nous avons sollicité le Conseil Départemental.

Nous aimerions avoir les infrastructures pour former les jeunes filles au foot.

Au vu de notre savoir faire, on pourrait développer le foot féminin dans l’Orne. C’est un vrai investissement qu’il faut faire : nous avons déjà évoqué brièvement ce sujet avec nos partenaires. Nous serions bien évidemment intéressés pour développer ce projet. Aujourd’hui les meilleures Ornaises vont se former à Brécey dans la Manche.

Des projets d’amélioration pour le sport étude ?

A.J. : Nous avons eu la chance d’avoir un collège rénové ainsi qu’un terrain synthétique, tout cela pour un investissement de 500 000 euros du Conseil Départemental.

Nous avons pérennisé la section et nous avons des conditions de travail dignes d’un centre de formation.

Pour parfaire les capacités sportives des 24 Jeunes, il serait souhaitable qu’un adjoint complète cet encadrement pour mieux individualiser les entraînements.

Nous n’avons pas fait de demandes spécifiques à ce sujet mais il faudrait en discuter avec les élus pour voir si c’est quelque chose d’envisageable avec nos partenaires.

Interview : KEVIN

 

Par Jean Blanchetière

Articles les plus lus dans cette catégorie