Bénévole du Mois : Maguy Gillette à l’honneur

Publié le 05/09/2018

Mise en place par la LFA, l’opération « Bénévoles du Mois », relayée par la Ligue et ses Districts se poursuit encore cette saison et continue de mettre à l’honneur ceux qui œuvrent pour notre Football. Aujourd’hui, c’est Maguy GILLETTE, de la JS Tinchebray qui est mise à l’honneur.

LFN : Bonjour Maguy, racontez-nous votre parcours dans le Football ?
Maguy GILLETTE : J’étais d’abord supportrice du Club de Tinchebray, à partir de 78. Puis, en 88, mon fils a commencé à jouer au Foot. J’ai donc logiquement suivi l’équipe, je suis devenue, ce qu’on appelle accompagnatrice puis, Dirigeante quelques années plus tard. A 18 ans, il a arrêté le Football mais j’ai continué. J’ai poursuivi en faisant partie du bureau, notamment en devenant Secrétaire Adjointe, et maintenant je m’occupe des Animations et de l’Evènementiel en gérant, les Tombola ou les festivités du Club.

La réception de l’AS Cherbourg dans les années 80

LFN : Vous avez trouvé votre place avec le Bénévolat ?
MG : Oui et au début, je me suis investi parce que je connaissais des personnes au sein du Club. Des gens de la Commune ou des collègues de travail. Et puis, il y a eu une personne qui nous a tous fédéré autour du Club, c’est Tanguy BOUSQUIER. Malheureusement, il a eu des soucis de santé et il ne peut pas être aussi présent que par le passé mais tant qu’il sera là, je ne lâcherai pas le Club !

LFN : Quel regard portez-vous sur le Bénévolat ?
MG : Dorénavant, nous devons toujours recruter… On essaie d’intégrer les parents mais c’est de moins en moins facile. Les gens s’impliquent mais ponctuellement désormais. On a une équipe Féminine qui marche bien et du coup, ça relance un peu la dynamique. Il faut que ce soit moteur !

Le public avait répondu présent !

LFN : Quels souvenirs gardez-vous en mémoire ?
MG : Cela remonte aux années 80… En Coupe de France. Nous recevions l’AS Cherbourg en Coupe de France. A l’époque, les Cotentinois jouaient en National et pour le 5ème Tour, ils sont venus à Tinchebray. Malgré la défaite, il y eut une ambiance de folie avec du monde plein les Tribunes.

Nicolas de Fortescu

Par bruno Colibert

Articles les plus lus dans cette catégorie