Le foot loisir au Merlerault, rien que du plaisir !

  Le foot loisir au Merlerault, rien que du plaisir !

 Depuis 16 ans, le foot loisir a droit de cité dans le village. Chaque vendredi soir, les rencontres se déroulent en toute convivialité, ponctuées par un repas entre adeptes du ballon rond. 

  

A. S. LE MERLERAULT NONANT LE PIN

 La section foot loisirs a été créée au Merlerault en 2001 par Pascal Jean et Sylvain Leborgne, joueurs seniors de l’association sportive du Merlerault : « c’est à l’heure où je suis devenu vétéran (35 ans) que l’idée est venue de créer une équipe foot loisir dans la commune, indépendante des équipes seniors », confie Pascal Jean qui, depuis cette date, n’a pas cessé de jouer, sauf pendant quelques interruptions pour cause de blessures. « L’équipe s’est créée autour d’un noyau dur dont la majorité des membres est toujours là aujourd’hui. Les rencontres ont lieu le vendredi soir, on pratique l’auto-arbitrage », poursuit le passionné.

Il faut montrer patte blanche

L’effectif est aujourd’hui de 19 joueurs, 6 ou 7 sont là, depuis le début. « Pour préserver la convivialité, on ne recrute pas, on fait une sélection sur le nombre de demandeurs, on refuse parfois du monde. Nous participons à un championnat sans classement avec une vingtaine de matchs par saison. Cela se passe toujours dans une bonne ambiance, les rencontres se terminent par un repas auquel l’équipe que nous recevons est invitée, il en est de même quand nous nous déplaçons. Ce sont les épouses, compagnes ou sympathisantes qui confectionnent les entrées et les desserts », explique Pascal Jean.

Finale du challenge Jean-Claude Bigeon

le groupe lors de la finale à Argentan le vendredi 22 septembre 2017

Les Merluriens ont disputé, fin septembre 2017 à Argentan, la finale départementale du challenge Jean-Claude Bigeon, perdue contre Briouze sur le score de 2 à 1. Une satisfaction malgré tout, pour le capitaine Pascal Jean : « une cinquantaine de Merluriens nous ont suivis, ainsi que des supporters venus de Chandai, Mortagne et Gacé, c’est çà l’esprit foot loisir. Avant tout, c’est l’ambiance qui prime, se retrouver entre amis. Quand on perd, ce n’est pas grave mais on est quand même contents quand on gagne ». Les équipes se notent entre elles : « au niveau du fair-play, nous sommes toujours notés comme l’équipe la plus sympa du groupe et la plus représentative du foot-loisir, c’est un honneur », se réjouit le responsable qui ne voit pas l’avenir aussi serein : « je pense avec regrets que le repas du vendredi soir se terminera, dans un avenir plus ou moins proche, par des casse-croûte. On espère que la nouvelle génération de vétérans perdurera malgré tout cette tradition car ça enlèverait beaucoup de charme à nos soirées. Donc, pourvu que cela dure longtemps car comme tout le monde, on vieillit… ». Un dernier souhait pour Pascal Jean : « avec un tel stade, il faut relancer le football en senior, il faut que cela reparte, avis aux jeunes ».  

reportage : B. Meunier

Par bruno Colibert

Articles les plus lus dans cette catégorie